Plus tard ... trop tard

Cela faisait des semaines que j’avais en-tête de l’appeler, pour passer un moment avec lui. Ils et elles m’avaient donné de mauvaises nouvelles concernant l’évolution de sa maladie, son cancer. Il voulait partir au Canada, traverser son océan, résoudre sa quête existentielle. Il est parti … trop tôt et pour moi, c’est trop tard. Je suis triste ce soir.

Les commentaires sont fermés.